Archives de catégorie : Edito

Edito de Mars 2022

L’édito d’Anne

Mars 2022

Les premiers jours de soleil cru engrangés, les premiers amandiers en fleurs aperçus, les premières grenouilles débusquées sous les pierres, les merles joyeux, voire déchainés, aux premiers soirs d’après grand froid, les perspectives de lectures… Le temps secoue ses plumes de la léthargie de l’hiver, s’élargit, s’éveille… et le tonus revient aux gestes comme aux mots !

Le 21 février, notre rendez-vous Pour le bonheur des mots a été concentré autour de lectures pour enfants. Les échanges ont été heureux, à prolonger le 21 mars à 18 H à la Bastelle.
Il y eut le bonheur de rire avec des passages de « Cher Monsieur Bégonia », de retrouver l’émotion de « Les trois Louis d’or de Maria », la fougue et la tendresse de « Judith et l’Ey-vive », les poèmes en cascades des « Jasminotes » (non édités), écrits pour les CP-CE, proches de comptines … dans mes cartons d’écrits pour enfants, j’ai promis de retrouver les histoires de Jin Faou, à conter lors de la prochaine assemblée!

Dans mes recherches, j’ai relu ensuite ces notes d’Anne Pierjean : « Mettre en commun avec confiance (quand quelque chose de l’autre vous est offert pour ouvrir cette confiance) mettre en commun c’est se donner aussi, à soi, des choses que l’osmose chaleureuse peut révéler.
Qui donne ou qui prend dans ces instants de grâce où l’échange intérieur est permis entre deux êtres ?
Je crois de toutes mes forces que l’on trouve, à ces rencontres là, le levain qui permet de rendre mangeable les pains de la vie….« 

Pour le prochain rendez-vous, nous invitons Alice Guérin, ancienne institutrice qui nous a enchantés avec son « Odyssée… », souvenirs délicieux de ses petits élèves et de sa classe : un livre qui évoque ses expériences de « Maîtresse », avec passion et délicatesse. Elle viendra nous en parler.
A notre avis, Anne Pierjean et Alice se seraient parfaitement entendues !
Merci à Jean-Pierre de nous l’avoir fait connaître.

Notez que le 11 Mars, nous présenterons à trois voix  « Si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie : lecture à 18 H à la médiathèque d’Aouste.
Hommage, présentation, échanges et Pot de l’amitié.
Les répétitions se passent dans la bonne humeur et le plaisir de partager.

Une ancienne Institutrice et Directrice d’Ecole à Besayes a contacté l’association pour proposer de nous envoyer les échanges que sa classe a eus avec Anne Pierjean, (correspondance avec les enfants). Nous accueillons cette surprise avec joie !
De nouvelles archives à intégrer !

Je continue ma route d’archivage de papiers…  « paperoles » diverses, trouvailles, documents relus, manuscrits revisités.  Clin d’œil, ce sweat que porte notre « trio » de lecteurs, où s’inscrit un « Rue des Archives » évocateur et le rouge plaisir d’y entrainer ceux qui nous font l’amitié de partager nos enthousiasmes !

Chemin faisant, je glane amitiés et rencontres, échos et échanges… une place se creuse, s’élargit, se définit, s’établit, où il est bon de se retrouver sur une même sensibilité, dans le pouvoir simple des mots, qui relient, prolongent, suggèrent, emportent…

Vive Mars et son cortège de réjouissances !

Notre actualité :
L’ A.G se tiendra le 21 mars à 17 H, au siège de l’association : La Bastelle, 47, avenue Agirond à Crest, juste avant notre Rendez-vous « Pour le bonheur des mots» !
Figures imposées de l’A.G (selon l’expression consacrée, nous sommes «convoqués » à une A.G.!) et Figures libres de l’échange de lectures s’associeront cette année :
une heure pour présenter le bilan de l’année et les perspectives 2022, voter ce qui doit l’être, enregistrer votre cotisation -soutien- de l’année,
et ceux qui le voudront resteront pour la suite , de 18 à 20h,  échanges de lectures aimées, puisées dans les livres d’Anne Pierjean, et accueil d’Alice Guérin qui, comme annoncé dans l’édito de mars, nous présentera son livre. Un bel accueil du printemps en perspective pour ce 21 mars !
Joignez-vous à notre fin d’après-midi et soirée !
NB: la cotisation reste à 10 € pour le renouvellement, 15€ pour une première adhésion.
   *       *       *
Le 11 mars nous avons présenté « Si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie » à la médiathèque de Aouste sur Sye.

Un public attentif, ému, une belle écoute, des bibliothécaires heureux d’avoir attiré autant de monde que de chaises disponibles ! et un trio convaincu … l’échange a été chaleureux et nous l’aurions prolongé longtemps !

La médiathèque nous avait laissé carte blanche, permis d’installer notre « scène », nos éclairages, notre petit décor, alors l’ambiance était douce et intime, propice à transmettre la sensibilité de l’écriture d’Anne Pierjean.

Il nous reste l’envie de recommencer vite !

Edito de Février 2022

Février 2022

Janvier nous a offert un beau mois d’hiver, froid et ensoleillé. Les enchères sont ouvertes, à Février de proposer mieux !

La reprise des lectures a été inaugurée lors de la Nuit de la Lecture, le 21, à la médiathèque de Crest … Et avec quel plaisir rempli d’espoirs majuscules !

L’association a offert une lecture à trois voix, grâce à Claudine Delaine et Jean-Pierre Tourraton qui m’accompagnaient.

La lecture a été spécialement préparée pour cette soirée. Elle avait pour objectif la présentation du livre « Si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie… » et un temps d’échanges libres autour.
Courte, elle enchainait des textes eux-mêmes courts, reprenant le fil de ce qui organise le recueil poétique : des souvenirs d’enfance à la fin de la vie, retraçant les jalons de cette « traversée du jardin » que nous confie Anne Pierjean.

Depuis « Au fil du temps… Si je regarde… j’eus parfois le monde au creux de la main »…, et « la vie commence longtemps avant le vivre… », en passant par les souvenirs d’enfance, les mots, qui « n’arrivent jamais tout à fait » et « ne valent que d’être en marche », ouvrant sur « j’écris… », jusqu’à « la vie un jour me soufflera comme un pissenlit sur le pré… » qui concluait l’envoi en « mille parachutes d’amour et de tendresse », l’écoute a été recueillie et attentive.

Dans le public, peu nombreux à cette Nuit de la Lecture bien particulière, il y avait des fidèles de l’auteur Anne Pierjean et aussi de nouveaux auditeurs qui ont exprimé leur plaisir de découvrir un auteur et leur émotion à l’écouter.

Pour l’à venir de ce mois :
Le 21 février à 18 H, « Rendez-vous pour le bonheur des mots » (nouvelle rencontre inaugurée en octobre, qui se pose sur le 21 de chaque mois impair …)  exceptionnellement déplacé en mois pair !

C’est à La Bastelle, 47, avenue Agirond à Crest, siège de l’association.

Je propose que nous concentrions nos échanges de lectures autour de textes pour enfants, jeunes, puisque certain.e.s seront peut-être parmi nous dans cette période de vacances!
Ça nous donne un grand choix!
Cependant, rien n’interdit de lire aussi des passages pour « plus grands » ! car, comme nous l’a fait remarquer une jeune maman, auditrice-spectatrice lors de la dernière lecture, il est bon pour les enfants d’entendre lire de beaux textes, lorsque poésie, sensibilité, délicatesse, belle langue sont au rendez-vous!

Ne reste qu’à poser de nouvelles dates de lectures et de rencontres !
Nous les espérons avec la même ferveur mêlée de fébrilité qui nous fait anticiper les premiers pas du printemps, fleurs d’amandiers, châtons et feuilles tendres.

Nous avons mille mots, mille pages, à partager, à semer… !

Déjà, nous savons que nous présenterons « Si je regarde… » à la médiathèque d’Aouste, le vendredi 4 Mars à 18 H.
Les informations passeront par la médiathèque, le site, Face Book et la presse !

Février se consacre à l’observation du temps qui s’épanouit à nouveau.

Edito de Janvier 2022

L’édito d’Anne

2022
Nouvelle année, nouveaux projets, nouveaux défis, nouvelles découvertes et curiosités, nouveaux soleils embrumés, nouvelles perspectives à développer ou inventer, nouvelles clartés…

Dans le bonheur de sentir la lumière revenir pas à pas (« … aux rois cela se voit » dit une maxime),  nous avançons avec des vœux en bouquets et nos bises virtuelles sous le gui.
Avec les longs brouillards et les turbulences qui troublent, agitent, blessent, le temps se déroule imperturbable.

Dans mes lectures d’entre deux fêtes j’ai trouvé à méditer une idée énoncée par Mona Cholet : il y a tant de façons de transmettre… notre manque d’imagination nous empêche de toutes les appréhender.
(« la transmission emprunte de nombreux chemins : chaque existence humaine bouscule une infinité de quilles et laisse une empreinte profonde, qu’il n’est pas toujours en notre pouvoir de cartographier » in « Sorcières »).

En cette fin d’année, où se bousculaient tant de données inconnues et de doutes, à tous niveaux, me sont venu des incertitudes rassurantes : laisser advenir et ne pas trop anticiper puisque, de toutes façons, la situation actuelle nous rappelle avec brio combien tout (ou presque !) nous échappe toujours !

Une modeste anticipation, cependant ! : Les 21 et 22 janvier, la médiathèque de Crest célébrera la Fête de la lecture et, aussi,  ses 20 ans.
L’association y participera le Vendredi 21 entre 20 et 21 H avec la présentation du recueil « Si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie » dont nous lirons des extraits à trois voix.

En attendant, un rappel: « La Bastelle aux deux Marie » est en ligne sur le site (chercher « La Bastelle » en page d’accueil…). Sous-titrée « A l’an que ven… », c’est une lecture de circonstance !

Je nous souhaite encore de belles rencontres avec les mots et un belle vie semée d’écritures en cette année qui s’entame.

 

 

Edito de Décembre 2021

La fin d’année  invite aux bilans… Bientôt s’entamera le joyeux marathon des Fêtes puis l’escalade de 2022… ! « Nous cheminons »… et prenons le temps d’un récapitulatif en avance sur l’A.G. que nous programmerons bientôt, traditionnellement courant Février ou mars.

L’association Anne Pierjean, les mots et le jardin poursuit ses projets et sa route, bien vivante malgré les aléas de la vie de ces deux dernières années.

En ce dernier mois, « si nous regardons », au sein de l’association, « par-dessus l’épaule de « sa » vie » 2020-21, que de réflexions, idées, attentes, motivations, préparations attentives et créatives, et que de joie, d’être là, solides, actifs, convaincus et en projets agréables !

Bien sûr, l’événement de cette année 2021 a été la publication par l’association du recueil poétique « Si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie », en hommage au Centenaire de la naissance d’Anne Pierjean. Ce livre est l’aboutissement d’une longue démarche et d’un désir de rendre hommage à l’auteur et à la femme qu’elle a été, en s’appuyant sur les jalons qu’elle a laissés, en Écriture majuscule, de son parcours de vie et de mots.

En septembre, nous avons présenté le recueil au Centre d’Art de Crest lors des journées du patrimoine.

A la suite de cette rencontre chaleureuse avec de nouveaux lecteurs, une nouvelle activité régulière s’est créée :  un moment d’échange autour des lectures d’Anne Pierjean.
Ces rendez-vous, « Pour le bonheur des mots », initiés en octobre, s’installent depuis novembre sur un tempo qui devrait être régulier, tous les deux mois.

Programmés le 21 de chaque mois impair, ils offrent la possibilité de partager le plaisir de lectures à voix haute de passages aimés, afin d’en éprouver l’écho chez les autres, de les entendre intensément, de les faire découvrir et de donner, peut-être, à chacun l’appétit de lire l’ouvrage dont ils sont tirés.
Ce sont des moments tout simples de convivialité, animés par le plaisir de déguster des mots qui, s’adressant aux enfants ou aux adultes, transmettent en émotion, poésie et aventures intérieures, des histoires de vie serties dans l’histoire d’une société et d’une culture dont nous venons.
Les textes et les livres y circulent, s’y croisent, s’y prêtent et se transmettent !

Ces rencontres sont agrémentées d’autres partages et dégustations, comme le Brézème de Yves, la soupe d’Anne-Marie, les bons fromages et les gâteaux apportés par les uns et les autres et qui les clôturent (ou les prolongent !).
Comme toute règle a ses exceptions : le rendez-vous du 21 janvier « Pour le bonheur des mots » sera décalé au 21 février pour une très bonne raison : la nuit de la lecture ! qui se projette sur cette date-là (détails plus bas!)

Le 19 novembre, nous avons participé à « la nuit des mots » organisée par notre Radio locale, Radio St Férréol, en proposant une lecture à trois voix de textes tirés du recueil. Merci à Claudine et Jean-Pierre, comme à Charles-Gilles et Yolande, technicien et animateurs.

Voilà pour le récapitulatif 2021 !
Concernant les projets :

La prochaine lecture hommage sera le 21 janvier 2022, à l’occasion de la nuit de la lecture et de l’anniversaire des 20 ans de la médiathèque de Crest : une rencontre-présentation du recueil agrémenté de lectures à haute voix, qui va se définir en détails avec les organisateurs de la médiathèque.

D’autres dates de lectures demeurent à fixer et nous comptons sur le relais et l’intérêt des bibliothèques et médiathèques de villages alentours comme aux initiatives privées de ceux chez qui ces lectures pourraient s’installer, hors les murs officiels, le temps d’une soirée !
N’hésitez pas à nous proposer des lieux, des pistes, des idées !

Nous espérons également entrer dans la danse des poètes  et autres manifestations autour des livres.

Dans l’attente de janvier, nous faisons retour, ce mois-ci, aux écrits pour enfants : sollicités pour une lecture dans une classe de CE1 et CE2 à Loriol, nous offrirons un moment de lecture, le 17 décembre (juste avant les vacances de Noël).

Cette lecture par l’association clôturera le mini-projet pédagogique fait avec cette classe  pour décembre : une sorte de parcours de lectures offertes et suivies d’un même livre « l’Ecole Ronde », adapté à l’âge des enfants : « Lectures d’Avant-Noël ».

Les élèves et leurs maîtresses, Cath et Line, entameront le 2 décembre une sorte d’exploration guidée du livre, sous forme de courts textes que les enfants découvrirons chaque matin de classe de décembre, pour se préparer à la Fête et préparer un partage de lectures à haute-voix.
Il faut savoir que ce petit livre, paru en 1980 dans la Collection Rouge et Or, a été écrit en liens étroits avec les enfants d’une classe de Romans et de sa maîtresse, à qui il est dédicacé (« Aux élèves anciens et nouveaux de Mme Gay », école publique de la Rue St Just à Romans), ainsi qu’à toutes les classes coopératives.

En termes plus administratifs, nous comptons, comme chaque année sur votre participation en 2022 :

Vos cotisations nous assurent de votre soutien et de votre attente d’inscrire cette Association dans une dynamique de partage et d’évolution « dans un temps long », en durée.
Elles ont permis l’édition d’un livre. D’autres inédits d’Anne Pierjean pourraient ainsi encore voir le jour!

Vos propositions d’activités nouvelles sont aussi essentielles, qui ouvrent le champ d’autres rencontres, d’autres lieux pour échanger, d’autres initiatives pour contribuer à la mise en commun d’actions culturelles avec d’autres associations. En témoigne la mise en route des rencontre du 21, « pour le bonheur des mots », qui est née, cet automne, de la demande de lecteurs et adhérents.

L’atelier de lecture à voix haute, « Passeurs de mots », est toujours proposé, qui peut contribuer à véhiculer de belles écritures sous le « marrainage » d’Anne Pierjean qui a, dans son temps, participé activement à des ateliers d’écritures et des rencontres de femmes en réflexions, en témoignages, en « mots pour se dire ».

L’association a le désir d’élargir, dans cet atelier et lors des rencontres des 21, le partage et la rencontre des écritures que les uns et les autres peuvent proposer.

Pour finir, en vous souhaitant à tous le meilleur dans cette période de fin d’année et de vœux pour une année nouvelle, quelques mots de décembre tirés de L’Ecole ronde que je relis avec plaisir ! puis un conte de Noël sorti des « archives » d’Anne Pierjean, « Premier Noël ».

« Décembre.
Les sapins demeuraient verts parmi les hêtres défeuillés.
Les petits bois et les haies n’avaient plus de feuilles et, dans les prés, les flammes mauves des colchiques s’étaient éteintes.
L’hiver tournait autour de l’Ecole Ronde et toutes les sèves des champs étaient rentrées dans les racines ».
(In L’Ecole ronde)

Le conte  : Premier Noël

Très bonne fin d’année et à Janvier !

Edito de Novembre 2021

Octobre s’achève en or, flamme et beauté.  Je reçois moultes photos qui s’en font l’écho, me ravissent et me confortent dans l’idée qu’on ne se lasse pas de cet émerveillement, chaque automne recommencé.

Encore une fois j’ai roulé vers Saillans et son cimetière perché, doux et accueillant … encore une fois, le parfum des vignes, des sumacs et des terres humides, le somptueux dégradé aux penchants des montagnes… Demain c’est novembre et son imprévisible glissement vers l’hiver, l’attente des premières gelées et l’inquiétude d’y laisser surprendre les derniers pots à rentrer, dans l’incrédulité des journées aux ciels éclatants de bleu, aux tourmentes inconstantes de vents doux.

Dans notre actualité, des précisions s’amorcent pour une lecture hommage à Anne pierjean en Janvier 2022, à la médiathèque de Crest et, nous l’espérons, dans d’autres lieux associés, par la suite.

Et nous participerons à la nuit des mots organisée par Radio St Férréol, nuit du 19 au 20 novembre.

Nous avons inauguré le 28 octobre un nouveau type de rencontre « pour le simple bonheur des mots » dans la maison d’Anne Pierjean, La Bastelle : A la suggestion de nouveaux lecteurs qui découvraient l’auteur, il s’est agi d’échange et de partage d’impressions autour de la lecture des textes d’Anne Pierjean.

Nouveaux lecteurs et plus anciens ont eu plaisir à dialoguer, autour de leurs lectures de « Si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie » et autres livres plus anciens, puis à déguster un Brézème qui, offert et présenté par Yves, viticulteur et producteur passionné et passionnant, parlait tout autant de ferveur, de transmission et de respect du temps qui s’écoule et rebondit, d’amour de la terre et de saveur des gestes de la vie.

Ces moments se reproduiront, dans le même lieu, chaque 21 des mois impairs, de 18 à 20 H. Ainsi en novembre, janvier, mars, mai, juillet ?, septembre… !

Sans programme autre que le simple plaisir des mots, il s’agit d’y partager ses impressions, ses découvertes, ses plaisirs de lecture de l’œuvre d’Anne Pierjean, son bonheur de lire à haute voix certains passages particulièrement aimés.
Nous étions une dizaine et la pièce peut  accueillir quelques personnes de plus.

Le prochain sera le 21 novembre !

Cette rencontre du 28 octobre fut aussi l’occasion de reparler de l’atelier de lecture à voix haute, « Passeurs de mots », proposé par l’association -ajourné jusque là par les divers confinements mais qui ne demande qu’à démarrer !-  animé par Claudine Delaine, lectrice et « théâtreuse » passionnée, metteur en scène.

Tous renseignements sur demande !

Beau mois de novembre !

Edito de Octobre 2021

L’édito d’Anne

Octobre

Le retour des surprises d’automne m’éblouit chaque année.
Septembre a apporté son lot de belles rencontres, et nous avançons dans des perspectives confiantes, une jolie lumière d’automne nimbe le jardin, il est encore temps de faire provisions de soleil, de chaleurs crues et de mots de saison !
Les asters ont envahi l’espace, pop-corns expansés aux alentours des massifs qu’ils débordent!

Après une longue saison consacrée aux mots, j ‘ai enclenché octobre en taillant, jardinant et cousant … continuité là aussi de ce qui se transmet. Les aïeules ont cousu, pétri, materné, jardiné, peint ou raconté… entr’aperçues « au recul du temps », selon l’expression d’Anne Pierjean, il en est une farandole !

Le 28 octobre, à la demande de certaines, nous nous réunirons pour échanger autour des écrits d’Anne Pierjean, essentiellement partager nos impressions de lecture du dernier recueil :
Rendez-vous au 47 Avenue Agirond, à Crest, de 15 H à 17 H.

Nous y parlerons de ce qui nous touche dans ses livres, nous pourrons lire à haute voix les passages qui nous plaisent, selon l’envie, rappeler des souvenirs d’elle ou de ce que nous en avons lu…. Ce sera un moment à inventer ensemble ! et à répéter, peut-être ?

Ces derniers jours, Octobre Rose a commencé et je retrouve un texte d’Anne Pierjean qui pourrait apporter sa contribution :

Femmes,
nous allons
et le balancier de nos jambes enclenche l’heure.
Perpétuel, il assigne le jour et entr’ouvre la nuit,
son tic-tac bat avec nos tempes.

Ayant donné la vie, il nous importe qu’elle prenne essor.
Nous redoutons la clôture des cercles,
nous cherchons la fêlure qui enspirale, érige…

Alertées, nous tournons inlassables
et créons la brèche.

Silencieuses et têtues,

nous irons sans fin.

Transcrites,
il nous incombe de flécher les chemins libres,
de laisser trace.

 

Entre deux éditos, un point de notre actualité,

publié sur la page Face Book de l’association :
Moment chaleureux de présentation du livre hommage à Anne Pierjean, hier au Centre d’Art

Hommage à l’auteur, la femme, la mère et la grand-mère qu’elle a été, grâce au soutien et à l’aide précieuse des membres de l’Association pour la construire et l’animer, grâce à la conception artistique de l’ouvrage , sensible et délicate, offerte par David Benmussa, mon fils et son petit-fils… une transmission assurée avec émotion.
Photo prise par Florence, fille et petite-fille artistiquement et affectivement très concernée par la prolongation d’une mamie qui a beaucoup « conté »!

J’ajoute que des rencontres se sont multipliées depuis le Forum et cette présentation dans le cadre des journées du patrimoine, qui m’enchantent et dont j’espère de nouveaux projets créatifs … « Dormance, germance, fleurance… » !

A bientôt
Anne Grangeon

Edito de Septembre 2021

L’Édito d’Anne
Septembre

N’importe comment que je l’aborde, septembre a un goût de rentrée et de cour d’école, comme une saveur ancienne qui se réinvite implacablement …! Mélange intime de sensations déroutantes auxquelles le corps se heurte (dès les variations palpables qui suivent le 15 août) et d’anxiété diffuse … Comme une appréhension d’aller de l’avant, mêlée à la certitude qu’il ne pourra en être autrement et qu’au fond, ce sera bien ! Mélange de fin et de commencement, de deuil et de renouveau…
C’est le pas qui s’impose et ré-engage la spirale pour un tour de plus, une nouvelle année circulaire à franchir.

Faut dire que je suis de septembre ! comme la rentrée littéraire, comme l’automne, comme la crudité de l’air qui s’installe, oscillant imparablement entre brûlant et froid, comme les crocus qui ne tarderont pas, le tour des vignes récoltées, les marches en fôret.

Faut dire que revenir aux cahiers et aux livres est, pour moi, quasi-constitutionnel !

Faut dire aussi que tous les plaisirs sont aux rendez-vous : ceux d’apprendre, de saisir de nouveaux challenges, de faire de nouvelles rencontres et de nouveaux projets, d’enfiler un pull douillet et de se lover près d’une flambée, de déguster raisins, figues et vin nouveau, de repartir dans la vie pour un tour !

Ce septembre commence par un rendez-vous au Forum des associations toute la journée du 4 : Présentation de l’association, de son site, du livre hommage à Anne Pierjean, « si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie ».
Vendanges de nouvelles curiosités et de nouvelles inscriptions, j’espère !

Puis le 18, à 16 H, je serai au Centre d’Art à Crest, pour parler de ce recueil poétique édité cette année et répondre aux questions… Rencontre informelle et lecture de courts extraits dans le cadre du Musée éphémère et des journées du patrimoine.

La rentrée, ce sera aussi reprendre les contacts suspendus pendant les vacances et envisager les lectures qui, nous le souhaitons, deviendront vite possibles !

Alors ce pourrait être aussi relancer le projet d’Atelier de lecture à voix haute « Passeurs de mots » dont les confinements avaient compromis le démarrage à l’automne dernier!
(Animé par Claudine Delaine, dans la maison d’Anne Pierjean, La Bastelle).

D’autres projets peuvent se croiser, s’entre-croiser, se créer au fil des discussions, de vos suggestions. N’hésitez pas à faire des propositions !

A très vite, donc!
Septembrement vôtre !

Edito de Août 2021

L’Édito d’Anne
Août

Il y a ce calme particulier de l’été, sans trop de chaleur, sans trop de cigales…
Et il y a ce temps de « répons » après l’intensité des derniers mois.
Le livre paru, c’est le plaisir des échanges en retour. Ils sont chaleureux, parfois trop émus pour se dire en mots… simples connivences, alors, dans le regard.
Il y a ce temps suspendu aux étapes des jours et semaines simples : une sortie au marché, un après-midi à la rivière, une soirée au ciné, une découverte de lecture, l’émerveillement des petits-enfants et des enfants, les repas sous la tonnelle, l’agacement des moustiques mais la traque des étoiles filantes… Temps singulier comme Vacance.

Il y aura le Forum des associations le 4 septembre, le livre sur la table.
Il y aura d’autres projets d’automne et d’hiver.

Ai-je déjà partagé ici « le passeur de mots » d’Anne Pierjean? en voilà des bribes :
« Il dit : ils ont chanté, je chante.
(…)
Il dit : je passe le relais sans tambour ni trompettes mais dans des feux de joie, pour le Chaud, pour le Clair -et pour la fête de tant de rencontre ineffable sous le coude à coude des heures.
(…)
Il dit : Tout recommence.
Chaque jour a une aube neuve à rencontrer et à offrir.

Un jour il s’en ira, juste passeur de mots ébloui de sa tâche,Dans la cadence de son pas qui parfois devine le gué. »

Rendez-vous à la rentrée !
Anne

Edito de Juillet 2021

L’Édito d’Anne
Juillet

Or et bleu, le livre est là ! Il me paraît précieux et chaleureux.
Ma toute première émotion est visuelle, puis je le découvre agréable à tenir en main, à ouvrir et feuilleter.
Plonger dans le texte ? un peu intimidée, je retarde le moment ! peut-être est-ce trop d’un coup ?

Comme l’écrit Anne Pierjean : « A vos rives abordent mes mots… Maintenant, ils sont vôtres ».

Le livre, ses mots, maintenant vous parviennent et j’attends avec émotion le bruissement du ressac, l’écume de vos mots et de vos retrouvailles.

Ce juillet m’offre un début d’été généreux. Une fête des moissons en tête, je mesure le chemin parcouru depuis la création de l’association, mon installation dans la maison et le jardin, et cette immersion, souvent, dans la « chambre des archives », où j’ai longuement lu et relu les textes d’Anne Pierjean, découverts, re-découverts.

Cette année 2021 résonne comme une boucle bouclée, pour un nouvel envol…?

Pour le centenaire de sa naissance il y eut, à Crest, un hommage à la Femme et à l’Auteur, une expo au Centre d’Art, et, maintenant, un livre à partager, des lectures en gestation.

La vie va son « pas à pas » de mots, symboles et images, son rythme heureux de souvenirs qui se feuillètent, balans de vie, battements d’Elle pour enjamber le temps… celui qui se poursuit en vagues longues et rythmées.

Le pas s’allonge, l’ombre portée repose, la saveur du partage réveille les émotions tissées entre passé et devenir… Le relais se transmet,  comme un élan de son monde reçu au creux de nos main.

Le livre « si je regarde par-dessus l’épaule de ma vie… » a été envoyé à ceux qui le souhaitaient, une pile d’exemplaires attend ceux qui viendront le chercher, et, bien sûr, si vous n’aviez pas prévu avant, il suffit de vous manifester pour en demander un !

Par tél 06 08 15 64 05 : laissez-moi un message !
ou par mail : annegrangeon@gmail.com

actualité toute fraîche !

Je reviens de Paris avec le livre !


Les premiers exemplaires ont été expédiés samedi à  ceux qui avaient souscrit et je mets à disposition les exemplaires retenus, au siège de l’association, dès aujourd’hui.

   

 

 

Bien sûr, il y en aura aussi pour ceux qui n’ont pas réservé ! 
Contactez-moi pour les retirer ou venir en acheter!
tel : 06 08 15 64 05 ou mail : annegrangeon@gmail.com

J’espère pouvoir déposer quelques livres en librairie à Crest…
à suivre! 

Anne 

Edito de juin 2021

Brèves de juin.

Joyeux mois de juin en perspectives !
Le beau temps, venu d’un coup, invite aux balades, aux pique-niques sur le pré ou en bord de rivière, aux lectures sous les arbres, aux chants des jardins, aux parfums des bois et des champs fleuris…. aux rêves de simplicité et de fluidité, de légèreté, de clarté… les jours vont grandissant vers la musique des nuits !

Le livre, Si je regarde par dessus l’épaule de ma vie…, pré-commandé par beaucoup, est chez l’imprimeur… j’attends ses délais avec une certaine fébrilité ! Parution fin juin a priori.

Nous préparons la lecture hommage qui sera, je l’espère, programmée après la rentrée à la médiathèque de Crest, jauge et restrictions obligent. J’ose envisager que nous puissions aussi la présenter dans d’autres salles… il nous reste à les trouver!

Le 4 septembre, l’association participera au Forum des associations à Crest.
Occasion de rencontres, d’échanges, autour de la présentation de l’œuvre d’Anne Pierjean.
Le livre y sera en vente.

     ****

A suivre de près ! la souscription (pré-commande) avance bien.

Les pré-commandes (souscriptions) arrivent  dans ma boîte et nous avançons!

Précision pour les envois internationaux, des amis lecteurs belges me l’ont demandé qui, par ailleurs, n’ont plus de chèques depuis longtemps ! (pardon pour ma méconnaissance !) :
la pré-commande (souscription) peut se faire par virement international U.E. (à demander à leur banque en fournissant le Rib de l’association) et les frais d’envoi sont de 7,50 € jusqu’à un envoi de 500 gr (c’est-à-dire jusqu’au poids de 3 livres!)

Comment contribuer par souscription (cliquer ci-dessous pour agrandir)

 

 

Voici le RIB du compte de l’association au Crédit Mutuel ,
à CREST (26400) :

ANNE PIERJEAN, LES MOTS ET LE JARDIN
Banque      Guichet     N°compte                 clé   Devise
10278         08931        00020606801      82    EUR
IBAN
FR76   1027  8089  3100  0206  0680  182

Précisions de tarifs d’envoi :
Les tarifs pour envois internationaux sont peu nuancés :

7,50 €  jusqu’à 250 Gr (soit 1 livre)
12 € pour 500 gr (soit 2 ou 3 livres)
19,60 €  entre 500 Gr et 2 Kg